Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Ven 3 Jan - 0:32



Sey et Kyana se trouvaient au sommet d'une falaise, surplombant un lac immense, et de l'autre coté, des montagnes titanesques s'élevaient, défiant les cieux. Les montagnes, semblant bien trop pointues pour être réelles, impressionnaient même d'ici, et Sey avait un sourire immense en voyant ce paysage. A leur droite, la falaise se prolongeait, comme si elle voulait embrasser le lac, percée par endroits de cascades à la puissance phénoménale, et à leur gauche, une plage de sable doux s'étendait sur plusieurs kilomètres. Derrière elle, la forêt, encore.

"On a vécu sur cette plage, avec Lisa, presque tout le temps qu'a duré son entrainement. Et c'est dans la forêt à droite, au dessus des cascades, que Djonn et moi partagions nos connaissances respectives. Si tu te demandes où j'ai entrainé Cheill... Dans l'Océan Spatial. On a que très rarement mis pied à terre, et dès qu'on le faisait, je l'emmenais Courir. C'est peut être le moins Agile de mes élèves sur Terre, mais... y'a pas meilleur marin. Nous, pour l'instant, on va monter à Aval. C'est une petite station touristique, sur le flanc de la 3eme montagne en partant de la gauche. Prête à y'aller ?"

Sans vraiment attendre de réponse, Sey attrapa la jeune femme par la hanche, et sauta dans le vide. Vrillant à moitié pour que tous deux fassent face aux montagnes, tête en bas, tout en tombant, il souriait intensément, et força un demi salto juste à temps pour que ce soit leurs jambes qui touchent l'eau en premier. De son bras libre, il frappa l'eau suffisamment pour briser sa "peau" et causer un mini geyser juste là où ils tombaient. Pas discret du tout, mais cela leur permit de pénétrer l'eau sans aucun dommage, à part, s'il eut été normal, pour le poing de Sey.

Sans perdre un instant, une fois sous l'eau, le jeune homme de trois cents ans lâcha sa compagne avant de plonger dans les profondeurs pour remonter à toute allure et bondir hors de l'eau en hurlant de joie. Après cette courte phase d'excitation, il se calma, fit la planche, et se laissa dériver, un sourire niais sur le visage, fermant les yeux. La seule raison pour laquelle il avait plongé ainsi était de faire signe à sa vieille tortue de mer, désormais habituée a l'eau douce, Chloé, afin qu'elle serve d'yeux à Kyana, et pouvoir ainsi se laisser porter, fermant les yeux. Même sans cela, hors de l'eau, le plongeon de Sey avait rameuté des oiseaux qu'il avait dressés, actuellement occupés à tournoyer dans le ciel en regardant leur maître revenu, et, du coin de l'oeil, l'autre humaine.

Un court instant, Sey se demanda combien d'animaux il avait dressé, avant de rire doucement. Comme si cela avait une importance. Aval était son Domaine, n'en déplaise à Harano et ses serviteurs humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Ven 3 Jan - 11:20

Elle sorti la tête de l'eau, s'étouffant à moitié entre le rire, la stupeur et la gigantesque tasse qu'elle avait manqué d'avaler. Il voulait la tuer, se dit-elle, riant intérieurement tout en nageant sur place, c'était évident ! Sey avait disparu sou l'eau et son regard disparu aussitot dans celui d'un oiseau, juste à temps pour voir le jeune homme bondir hors de l'eau. Il cria sa joie et ses poumon avant de retomber dans le lac.

Encore une fois, il lui avait demandé si elle était prête et il n'avait pas attendu sa réponse. Bon... Toujours était-il qu'elle était à un endroit où elle n'avait pas pieds. Cela ne la dérangeait pas outre mesure, étant donné qu'elle avait appris les bases pour éviter de se noyer dans le port d'Eterna si un jour, elle tombait à l'eau et qu'elle avait une certaine affection pour cet élément mais... Elle fatiguait vite. Disons qu'elle aimait l'eau quand elle avit une autre possibilité que celle de danser avec ou de se battre conttre elle. Elle ne savait faire ni l'un ni l'autre.

Après un temps, alors qu'elle ne savait pas vraiment où aller, un mouvement lui effleura la jambe. Une tortue (qu'elle ne pouvait, certes, pas voir puisqu'elle voyait par ses yeux) sortie la tête de l'eau, souffla avant de replonger et de recommencer à lui tourner autours. Elle repéra un rocher sous l'eau et nagea jusqu'à lui. Dessus, assise, elle avait la tête juste au dessus de l'eau. Elle s'installa et l'animal revint l'observer, sortant de nouveau la tête de l'eau.

-Salut toi !

Sa voix était enfantine, joyeuse. Elle laissa le vent sècher doucement son visage. Ses frippes étaient trempée et... Un coup de chance qu'elle ai posé son sac lors de leur pause en haut de la falaise. Au moins, elle avait encore des affaires au sec.

-Tu m'accompagnes encore un peu ?

Elle se réangagea dans l'eau et nagea jusqu'à la rive. La tortue la suivit tout ce temps, et, juste avant de sortir de l'eau, lorsqu'elle eu de l'eau aux chevilles, elle se tourna vers elle et s'accroupit.

-Merci à toi.

La falaise descendait jusqu'à la plage, formant une pente douce. Elle s'y engagea, passant de regard en regard et récupéra son sac. Puis elle redescendit.

Le voyage depuis la maison de Djonn avait duré huits jours où ils n'avaient quasiment pas dormi. Elle profita, d'un dernier Regard, de la vue puis redescendit. Arrivée sur la plage, toujours dégoulinante, elle se changeat, puis, elle s'endormi, dans le sable et à l'ombre dun rocher, elle s'allongea, les mains croisée derrières la tête.

Après un temps, elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 5 Jan - 17:16

Sey ne savait pas combien de temps s'était écoulé, en réalité. Lorsqu'il rouvrit les yeux, les oiseaux avaient depuis longtemps cessé de tourbillonner dans le ciel, et Kyana était assoupie sur la plage. Sans y accorder plus d'importance que cela, il regarda de nouveau le ciel. Le soleil n'allait pas tarder à se coucher, sans doute, et les nuages filaient, image de la liberté pour un passant, mais métaphore du Destin, pour l'observateur attentif. Après tout... Qu'était ce, sinon le destin, qui avait guidé Sey jusqu'ici ? Au moins, qu'était ce, sinon le destin, qui l'avait amené à affronter Maiden ? Et qu'était ce, sinon le destin, qui poussait Aiden à affronter Sey ?

Même si lui se libérait des dieux, comme il l'avait fait, et même si Kyana se libérait des dieux, comme elle voulait le faire, elle le constaterait sans doute bientôt. La vie de tous étant régie par le Destin, par les Dieux, on restait le pantin du Destin même lorsqu'on s'était débarrassé de celui ci. Cela, Sey l'avait toujours su, mais étrangement, personne ne semblait le comprendre, Kyana la première. Elle vivait avec une utopie en tête, était convaincue que cela seul était le but de sa vie.. Son Destin. Qu'était donc en train de manigancer Gozen, du haut de son Temple ? Que manigançaient tous les dieux, que voulaient ils pour Kyana ? Elle ne se rendait sans doute même pas compte qu'en jurant d'affronter les Dieux, elle avait fait sans doute ce à quoi elle était destinée.

Gozen... Quel vieux manipulateur sinistre.

En réponse à cette insulte, une brume d'une densité incroyable se leva, et, lorsque Sey rouvrit les yeux, il ne fut même pas surpris de voir un jeune homme aux cheveux arc en ciel.

***

Lorsque le brouillard se dispersa, ne laissant qu'un homme aux dreadlocks trempées au milieu du lac, étendu sur le dos, Sey souriait. Comme il s'en doutait, il n'avait pas reçu une visite simplement pour venger l'insulte faite à un Dieu. C'était plus la rencontre de vieux ennemis qui s'étaient depuis longtemps pardonné, et c'est avec cette pensée en tête que Sey regagna la berge, laissa les flammes dévorer sa silhouette un instant afin de sécher plus rapidement, puis s'assit sur le rocher à l'ombre duquel la jeune femme se reposait.

"Kyana ? Réveille toi, ma grande. Je veux que tu voies ce crépuscule..."

Comme invoqué par les paroles de Sey, le soleil sembla chuter d'un coup, et la lumière se refléta dans le lac, qui devint alors une marée rouge avec des reflets argentés inexpliqués. Les cascades se colorèrent d'or et de mauve, pendant que la forêt, comme pour rendre un hommage à ce qu'il se passait, semblait se colorer fugacement d'orange.

"C'est intéressant que tu te sois assise ici, Kyana... Car c'est d'ici qu'on peut le mieux voir le Symbole."

Sur ces paroles énigmatiques, Sey se leva, et sourit de toutes ses dents, un vent brusque soudain soulevant ses cheveux. Contre les falaises, entre deux cascades, un symbole de couleur générale dorée apparut doucement, comme si tout cela était parfaitement normal. Mélange étrange de symboles ésotériques et de dessins incompréhensibles, il reflétait, d'une certaine façon, parfaitement Sey. Dans la violence contenue dans les traits, mais aussi la douceur des formes générales, et, plus simplement, dans les nuances de couleur parfaites s'assemblant avec harmonie.

Bien sur, Kyana ne pouvait pas le voir, assise et ne pouvant voir que le coté droit de Sey, mais, à travers le tissu de son haut sans manche, entre deux fleurs blanches, le motif transparaissait aussi, brillant avec plus d'ardeur et pulsant au rythme de son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Mar 7 Jan - 9:52

(HRP: si la fin ne te conviens pas, dis le moi, je rectifierais)

Une vue humaine se glissa dans ses rêves alors que la voix de Sey la ramenait à la réalité. Elle se réveilla, doucement, d'humeur encore endormie et, ne comprenant qu'à moitié les paroles du jeune homme, elle se redressa.

Sey avait le regard braqué contre la falaise qui, alors que le soleil déclinait, s’illumina petit à petit d'un motif étrange, dont tout les éléments formaient un parfait tout. Très brut dans les traits mais doux dans son ensemble, il lui semblait presque familier. Presque. Assise, elle s'était préparée à se lever mais avait tout de suite stoppé son geste. Doucement, elle s'était rassise,respectant le silence qui c'était instauré, l'alimentant presque par la contemplation dans laquelle elle s'était plongée.

Une des choses pour laquelle elle n'avait jamais regretté de voir était ce genre de moment ou la lumière inondait le monde et révélait ses secrets. Intense, sans défauts ou ombre pour venir ternir l’œuvre qu'elle créait, Elle semblait sorti d'un autre monde où même le soleil trouverait un manière plus noble d'éclairer ce monde.

Puis, comme il était venu, le symbole disparu. Il ne restait rien de ce qu'ils venaient de voir mis à part le souvenir que cela s'était passé.

Kyana resta un instant encore en tailleurs avant de se laisser retomber sur le dos un sourire aux lèvres, les mains croisées de nouveau derrière sa tête. Sa respiration était calme et profonde et, sous elle, elle sentait les vibrations de la terre créées par les cascades tombants non loin. Elle tenta de se souvenir de ce qu'elle venait de voir sans véritablement y parvenir. L'image était floue, vague... Mais le sentiment restait, apaisant, doux.

Le temps passa ainsi, en silence et la nuit s'installa. Sans briser le silence, elle se leva et inspira l'air à plein poumon. Le dos engourdis, les jambes ankylosées, elle s'engagea sur la plage. Elle marcha pour le simple plaisir de marcher, passant d'animaux à animaux. Petit à petit, son pas se fit plus serein, plus.. En phase avec le sol.

Après un temps, quelque chose vint la troubler. Un regard. Humain qui n'était pas celui de Sey et qui était étrangement.... Déformé. Elle s'en arracha de force, reprenant celui d'un animal pour chercher où était son Porteur. Elle ne le trouva pas. Après un temps où elle resta immobile, aux aguets, elle décida qu'il valait mieux qu'elle retourne vers Sey.

°°°°°°

Pas très loin de là (mais suffisamment pour espérer n'être point vu) un homme range ses jumelles dans une petite besace. Il a vu ce qu'il voulait voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Mer 8 Jan - 18:07



Le Traqueur souriait. Il avait retrouvé sa cible, et, même si elle était actuellement éloignée, apparemment, de toute autre personne, il avait repéré rapidement un mouvement incroyablement furtif, que n'importe qui d'autre que lui aurait sans doute raté, dans un arbre. Et qui pouvait être aussi discret, surtout en ces lieux, que le légendaire Sey ? Si tel était bien le cas... Alors le Traqueur avait une jolie chasse en perspective. Mais mieux valait attendre et observer, pour l'instant. Se retournant, il ne put s'empêcher de lancer une dague luisante d'Adrome dans un arbre, d'excitation. Cette dernière le traversa comme du beurre avant de se planter, quelques dizaines de mètres plus loin, après avoir encore traversé cinq arbres, dans un rocher, profondément plantée. Le Traqueur sourit de plus belle.

***

Sey avait les traits incroyablement tendus, malgré le fait qu'il ait les yeux fermés depuis qu'il ait senti la présence lointaine mais puissante... Kyana, en dessous de lui, semblait avoir pris conscience qu'elle était observée, mais cela ne changeait rien, comme elle venait d'hésiter pour finalement faire demi tour, mais... Si Sey avait raison, et que l'être qui venait d'émettre une telle vague de puissance avait un objectif lié à lui ou Kyana... Peut être que finalement, il aurait de nouveau besoin d'une arme. Sur cette pensée sinistre, il se retourna, sans pour autant baisser sa garde, et traversa les feuillages en silence, afin de se retrouver, debout au sommet du rocher où il était un instant plus tôt, face au lac, et rouvrir les yeux.



"On devrait se mettre en mouvement, Kyana ! Aval n'est plus très loin, et je veux que la première fois que tu vois la ville, ce soit de nuit... Ne t'en fais pas, nous reviendrons bientôt auprès de ce lac, en fonction de là où je déciderais de t'entrainer, mais pour l'instant... Il va falloir marcher, fainéante !"

Tel un gosse, Sey descendit de son rocher avant de commencer à courir en avant. Une toge de flammes l'entoura soudain des épaules aux chevilles, et il bondit à une hauteur impossible, avant de s'accrocher à... Au vide. Purement et simplement. Sans que cela le gêne moindrement -s'en rendait il seulement compte ?-, il fit soudain le cochon pendu en l'air, narguant au passage Kyana, puis sembla se mettre -être mis ?- en mouvement et continuer d'avancer comme si de rien n'était. Tout en faisant le cochon pendu en reposant sur du vide, à quelques dizaines de mètres du sol. Simplement parce qu'il en avait envie.

Sey était ce genre d'homme.

Un genre rare.

Un genre qui aurait eu beaucoup plus d'effets si la personne à qui il faisait son spectacle n'était pas aveugle.

Se laissant soudain tomber, Sey atterrit sur les pieds en continuant de sourire, puis siffla un air précis, air que reprit un oiseau beaucoup plus puissant au dessus de leur tête. Sey leva les yeux au ciel, et contempla un immense aigle laisser derrière lui son invisibilité pour se fondre dans un nuage, puis en ressortir, emportant avec lui la nébulosité avant de la laisser tomber juste sur Kyana, aux pieds de Sey. L'aigle fit encore un tour puis se posa doucement aux cotés de Sey. Il faisait facilement deux fois sa taille, et pourtant, il se baissa pour que ce dernier lui fasse des caresses tout en riant.

Une nuit normale dans le monde normal de deux humains anormaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Jeu 9 Jan - 20:01

Fainéante ! FAINÉANTE ! Elle tira une tête faussement indignée avant de le suivre. Il courrait, le bougre... Elle mis les main dans ses poche et le suivit nonchalamment, toujours un peu inquiète. Il l'avait coupée juste avant qu'elle ne lui dise ce qu'elle avait "vu" et elle allait ré-essayer de l'avertir lorsqu'elle... Enfin, il, se retrouva la tête en bas. Elle s'arrêta un instant. Y'avait une branche là ? Et... POURQUOI DIABLE BOUGEAIT-IL ?

Elle le suivit pendant un moment, un sourire flottant lui déverrouillait petit à petit les lèvres, mais elle était toujours inquiète. Ou du moins, elle essayait de l'être. Et quand il se mis à siffler elle laissa ses pieds la guider. Esquissant des pas de danse discrets, presque timides, un peu déséquilibrés mais en rythme et fluides, elle avait toujours les mains dans les poches. Et quand l'air fut repris, plus puissant, plus haut, elle ne fut qu'à moitié étonnée. L'animal descendit, puissant, majestueux. Grand.

Déjà que Sey pouvait lui paraître gigantesque, cet oiseau était d'un imposant au delà de l'imaginable. Mais Il baissa la tête et Sey lui gratta la tête qu'il lui présentait. Après un temps, il tourna le tête vers elle. Elle avait déjà sorti les mains de ses poches et elle lui les présenta, soudainement redevenu enfant et inoffensive. Elle avança une de ses mains, paume tournée vers le bas, vers sa tête. Il se baissa un peu plus et vint appliquer le haut de son crâne contre le creux de sa main, la regardant avant de se retourner vers Sey.

Kyana fit jouer ses doigts un instant, la sensation des fines plumes encore présente sur sa peau. Puis, elle se ré-intéressa à ce qu'elle avait à dire à Sey, hésita, s'avança sans bruit et s'exprima dans un murmure. Non pas qu'elle aie peur qu'on l'entende mais de briser l'instant.

-Sache juste qu'on a été observés.

Puis, comme si ce qu'elle avait dit n'avait pas d'importance, elle s'assit à même le sol et se mit à fredonner doucement une vieille berceuse que sa mère lui chantait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Ven 10 Jan - 19:43

Elle avait bien eu conscience d'être observée. Et malgré cela, rien d'autre n'importait, à l'instant, qu'un zozio, fusse t'il gigantesque et doté d'une intelligence supérieure à celle de bien des hommes, et une comptine étrange. Sey se demandait, tout de même... Considérant tous les coups fourrés qu'il lui avait fait, considérant le fait qu'il l'ait mise dans des situations assez compliquées, même si lui maitrisait tout... A quel point lui faisait elle confiance ? Son regard se voila un instant. Harano avait il raison ? Ce que lui avait dit l'Être, sur le Lac, était ce la vérité ? Est ce que... Sey vieillissait ? Et si oui... Pourrait il protéger Kyana comme il avait protégé les autres ? Pourrait il vaincre le Traqueur sans reprendre une arme ? Un instant, il sentit ses jambes trembler sous son propre poids, et dut passer sa main sur son visage pour revenir à la réalité.

Pour l'instant, il était assez fort pour protéger ce qu'il devait protéger, et cela seul comptait. Si Kyana devait être sa dernière élève, s'il devait passer le reste de sa vie à bosser avec Harano, il le ferait. Mais le souhait de Kyana serait exaucé. N'était ce pas là le rôle du Seigneur de l'Humanité ?

"J'ai dit qu'il fallait marcher, non ? Allez, relève toi ! Sais tu comment s'appelle cet oiseau ? C'est une très longue histoire, mais... Son nom est Zozio. Et c'est l'être aérien le plus redoutable que je connaisse, en ces temps. Zozio. Tout un programme, hein ?"

Tapotant gentiment la tête de Zozio, Sey se retourna, et, pour la première fois depuis qu'il avait rencontré Kyana, il sortit, d'une de ses poches, une cigarette d'une finesse inégalée qu'il avait roulé à Port la Rose, et qui avait survécu à tous ces événements par un quelconque miracle. Il l'alluma d'une flamme de pouce, puis la mit dans le bec de l'oiseau, qui battit des ailes de contentement avant de s'envoler de nouveau. Sur cette dernière excentricité, Sey se retourna en tendant la main à la jeune femme.

Ils allaient traverser encore quelques kilomètres de forêt, puis elle se ferait de plus en plus rare, remplacée par la neige, mais jamais le paysage ne perdrait de sa splendeur. Et quand le lac ne serait plus qu'un cercle d'argent au loin, alors ils seraient à Aval. Mais Sey ne regarderait pas la ville avant de l'avoir décidé. Et il comptait bien admirer le paysage.

[A toi de raconter =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Ven 10 Jan - 20:38

Elle le suivit en souriant. Un oiseau une clope au bec ? Pourquoi pas, même si cela paraissait impensable, étrange... Mais parfaitement adapté à l'expression.

Elle marchait doucement, à côté de lui, calquant sa démarche sur la sienne. L'humus craquait doucement mais, quand elle essayait d'être plus silencieuse, elle échouait et obtenait l'effet inverse. Donc elle avait abandonné l'idée.

La forêt était immense, de plus en plus aérée, certes, mais immense. Les feuillus se faisaient de plus en plus rare et les conifères les prirent leurs place, petit à petit. Tout d'abords, il s'agit de timides sapins qui devinrent des arbres aux troncs fin, pleines de baies rouges. Au bout d'un moment, il tombèrent sur une sorte d’étrange clairière sableuse. Au centre se trouvait le pin du jeu d'échec, grandeur nature. Imposant, identique... Beaucoup plus majestueux.

Il avait une forme étrange, entre celle, ronde, du pin parasol et celle allongée de ses compères forestiers. Sey sourit et s’élança à l’assaut de la côte qui avait repris, plus abrupte encore.

Il passèrent par dessus une crête, la forêt se clairsemant encore, laissant petit à petit place à de l'herbe verte couverte de fleurs rendues timides par les plaques de neiges accrochées à la verdure. Cela montait encore.

Après un temps, un sourire amusé se peint sur les lèvres de Kyana. Elle prit un peu de neige au creux de sa main et appela Sey. Elle attendit qu'il se soit retourner pour pouvoir visé, lança la boule de neige et fondit sur lui pour le faire tomber dans la neige.

C'est alors qu'elle aperçu, derrière la brume, une succession de formes qui les dominaient. Le vent chassa les nuages et la montagne lui apparue. Bleue à cause de la neige et de la nuit, elle leur faisait face, brute, sauvage, magnifique.

Ils trouvaient sur un gigantesque plateau composé de quelques butes et vallon de petites tailles mais relativement plat. Derrière cette montagne se détachaient d'autre reliefs, toujours plus accidentés, plus brillant sous la lune. Couchée dans la poudreuse, elle avait soudainement abandonné toute envie d'une bataille de boule de neige. Et le ciel...

Le ciel se couvrait d'étoiles. Petit à petit, à chaque seconde une étoile venait s'ajouter aux autres.

Elle roula pour se retrouver sur le ventre, tenant sa tête entre se mains. A quelques dizaines de centimètres de son nez se trouvait une fleur rouge qui perçait l'étendu blanche.

Elle resta ainsi pendant un moment, goûtant l'instant comme elle le faisait beaucoup se derniers temps, mais toujours avec la même "naïveté" et le même plaisir. Depuis qu'elle connaissait Sey, elle avait beaucoup voyagé. Bien plus que tout ce qu'elle aurait pu imaginer durant sa vie précédente.

Elle devenait, peu à peu, pas à pas, une Voyageuse. Et rien n l'avait autant emplit de joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Ven 10 Jan - 21:06

Se relevant doucement, Sey contempla Kyana, elle même contemplant une simple fleur rouge. Epoussetant rapidement sa tenue, il en fit tomber la neige, puis s'avança vers la jeune femme. Et, sans la regarder, il lâcha une boule de neige au dessus de son crâne, avant de continuer à marcher. dans son dos, comme prévu, la boule de neige éclata et se répandit dans le dos et les cheveux de la jeune femme, sous ses vêtements. Sans se fendre de quoi que ce soit de plus qu'un sourire, il attendit que la jeune femme se relève pour contre attaquer. Elle lui sauta dessus, une boule de neige dans chaque main, et Sey n'eut qu'à effectuer quelques mouvements, à une vitesse bien trop rapide pour que Kyana les dissocie, pour la désarmer et la forcer a regarder le paysage avec lui, même si elle le voyait par ses yeux. La retenant devant lui, les bras croisés, leurs visages regardaient dans la même direction.

A l'abri entre trois montagnes, dont celle où nos deux héros se tenaient, le village d'Aval semblait incroyablement paisible, en cette heure. Les rues, entre les chalets, étaient éclairés de lampions rouge et jaune, et, comme pour concorder à la vision qu'ils avaient du monde, le bruit leur vint à son tour. Les rires venus d'une auberge encore allumée, tout près, d'où sortait une fumée à l'odeur alléchante, les aboiements discrets de chiens refusant de s'endormir pour protéger leur domaine d'une menace n'existant pas, le hululement de chouettes perchées sur les toits enneigés...

Sey se pencha légèrement, sans quitter la ville des yeux, et se rapprocha de l'oreille de Kyana.

"Bienvenue chez moi."

Dans cette simple phrase, Kyana n'aurait jamais pu décrypter toutes les émotions. Prononcée d'une voix douce, elle exprimait tout ce que Sey ressentait pour cet endroit. L'Amour, la Nostalgie, la Tendresse, des sentiments n'ayant pas de nom, et d'autres, depuis longtemps oubliés. Un tourbillon doux, une caresse, comme un vent chaud, mais qui ne cesserait que le temps d'une brise doucement rafraichissante... Le Coeur de l'Humanité, le Coeur des Emotions, le Coeur du Monde, d'une tendresse infinie...

Et cette sensation disparut quelques instants après être apparue, laissant un peu de sa chaleur en Kyana, puis Sey la relâcha doucement. Zozio s'étant posé près d'eux, pendant le court instant où le Monde leur avait appartenu, par le simple pouvoir d'une phrase, l'homme ne se gêna pas pour fermer les yeux et lever la tête, laissant le vent froid emporter les derniers fragments de cette euphorie.

Aval était son Domaine. Le Village d'Aval était son Foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 10:31

En temps normal, elle se serait débattu, en riant certes, mais débattu. Elle ne bougea pas. La phrase de Sey était, au dela des mots, un ensemble complexe d'émotions indéchifrables, douce et fortes que Kyana senti passer sur elle comme une brise, comme cette Brise Amie d'autrefois. Une brise à visage humain. Les choses semblaient plus grandes, plus acueillantes... Et bien que sa phrase fut emportée par le vent, son emprunte resta, profonsément ancré dans sa cage thoracique.

Et, quand il la relacha et qu'il ferma les yeux, elle ne laissa pas son regard aller dans celui de l'oiseau. Elle laissa cette reposante obscurité l'envahir, sans la retenir.

Depuis combien de temps connaissait-elle le jeune homme ? A dire vrai, elle avait cessé de compter depuis plusieures semaines car cela n'avait pas d'importance. Mais... La manière dont il acceptait qu'elle entre dans son monde, tout ce qu'elle avait appris sur lui en si peu de temps... Et tout ce qu'elle avait encore à apprendre, tout ce qu'il lui cachait tout en lui laissant la possibilité de l'entrapercevoir... Tout ça, pourquoi ? Elle se demandait si cela avait une véritable importance mais elle ne parvenait pas à oublier ces questionnements. Lui faisait-il confiance à ce point ?

Pourtant, elle était humaine. Horriblement humaine, avec tous leurs travers, leurs défaut. Leur lâcheté aussi.

Et elle, pourquoi lui faisait-elle confiance ? La question ne se posait même pas. Elle lui faisait confiance parce que... Et bien parce que c'était Sey, sans doute. En vérité, elle n'en savait rien. Il l'avait vendu, trainé de partout, obligé à faire certaine chose qui lui avait foutu la trouille comme jamais. Mais ce qu'elle y avait gagné n'avait pas de prix. Et puis, après tout, il s'était lui aussi vendu avec elle, ça compensait.

Après un certain temps encore, quand Sey rouvrit les yeux, la jeune femme affichait un sourire serein. Elle avança vers lui doucement, lui fit signe de se baisser un peu et le serra dans ses bras.

Il était Sey, c'était largement suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 12:46

Après un instant indéterminé, Sey échappa à l'étreinte de la jeune femme, et fit signe à Zozio de redécoller. S'il y'avait une chose que Sey avait toujours admiré chez les manipulateurs d'adrome, c'était leur formidable aptitude à pouvoir voler, s'ils maitrisaient bien leur pouvoir... C'était la seule chose qui faisait qu'il regrettait de ne pas être un mage, mais... Il avait trouvé un moyen. Souriant à Kyana, il tapa plusieurs fois de la pointe du pied sur le sol en souriant. Il ne l'avait montré qu'à de rares personnes, mais très peu de réactions l'avaient déçues. Et, même si tout cela reposait sur une arnaque, il était fier d'être capable de le faire...

Au dix-huitième impact de ses orteils sur le sol, il disparut. Purement et simplement. En réalité, ce n'était pas tout à fait vrai. Des bruits de pas à une vitesse incroyable se faisaient entendre, et l'on pouvait distinguer, dans le ciel, une sorte de poussière qui se levait à des intervalles réguliers, avant de disparaitre, un instant fugace plus tard. Du moins, Kyana aurait pu le constater, si elle avait regardé par les yeux de Zozio, mais Sey n'avait aucun moyen de le savoir, en cet instant. Lui se contentait de courir sur l'air, comme si de rien n'était, et, arrivé à quelques centaines de mètres au dessus de la ville, en un temps infime, quelques secondes à peine, il explosa de rire avant de faire un demi-salto arrière afin de se retrouver tête en bas, la gravité reprenant ses droits sur son corps.
Alors, il réapparut, au centre du triangle formé par les trois pics montagneux, et commença à tourner sur lui même tout en activant des flammes sur tout son corps. Soudain, il étendit les bras, et, par la force de la gravité, la puissance de ce geste, et la nature même des flammes, un gigantesque phénix de flammes apparut dans les airs pendant quelques instants, avant que le bruit de Sey touchant le sol et l'onde de choc, entièrement dirigée vers le haut, par on ne sait quelle ruse, ne le dissipe.

Et, à ce même signe, Zozio plongea en piqué sur Kyana, l'attrapa dans ses serres, et la relâcha juste a coté de Sey, qui avait déjà commencé à saluer les personnes venues à sa rencontre. Tous semblaient être de vieux amis, et, vu l'attitude de Sey avec eux, on aurait pu jurer que quelques vieillards le connaissaient depuis leur enfance. Finalement, après quelques minutes, la foule commença à regarder en direction de Kyana, un sourire aux lèvres.

"Hé, Sey, c'est ta nouvelle élève ?"

"Son nom est Kyana. Et, mes chers messieurs coureurs de jupons, c'est à vous que je pense, les vieux, je vous laisserais pas plus y toucher qu'aux autres, désolé !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 17:10

Zozio n'était pas aussi éloigné d'elle que Sey. Son regard resta donc dans celui du rapace alors que le jeune homme semblait... Courrir sur l'air. Oui, il courrait puisqu'elle percevait le bruit de ses pas sur... Et bien... Sur rien. Pour elle, l'air avait toujours été quelque chose de mystérieux qu'elle n'avait jamais vraiment saisit. Elle resta donc un instant interdite devant cet étrange spectacle, indécise sur ce qu'elle devait faire ou penser. Alors qu'elle allait se mettre en mouvement pour le suivre (par la voie terrestre, en aveugle ou ce qui s'en approchait vu qu'elle ne souhaitait pas le perdre des yeux) il se laissa tomber en arrière. Elle s'arrêta. Il n'allait tout de même pas se laisser tomber de si hau...

Il s'enflamma. Tourbillonant, ne laissant dans son sillage qu'un splendide oiseau de feu, il tomba jusqu'au sol. Les flammes furent alors soufflées et l'être flamboyant s'éteignit. Elle lâcha, dans un souffle, une sorte de "wahou" impréssionnée, restant immobile au milieu de nulle part, dans la neige, ne pensant même pas au fait de se remettre en route (parce qu'à pieds, elle en avait tout de même pour un certain temps). Elle fut tirée de son admiration par Zozio. L'aigle la pris entre ses serres avec une délicatesse inatendue et plongea en direction de la ville. Ses organes semblèrent remonter, ses oreilles sifflèrent et elle étouffa le cri qui voulait sortir de sa gorge. Il aterri à côté de Sey et tous accueillir ce phénomène comme s'il était parfaitement normal.

Le jeune homme était déjà en pleine conversation avec les locaux, parlant avec l'un, saluant l'autre... Tant et si bien qu'ils parraissaient tous camarades. Vieux camarades. Bien qu'encore secouée par son bathème de l'air, elle se prit à sourire devant ce spectacle de retrouvailles.

Cependant, son sourire s'étteignit assez vite alors que de plus en plus de gens commençait à s'interesser à elle. Ses pommettes rosirent d'un coup.  

-Hé, Sey, c'est ta nouvelle élève ?

-Son nom est Kyana. Et, mes chers messieurs coureurs de jupons, c'est à vous que je pense, les vieux, je vous laisserais pas plus y toucher qu'aux autres, désolé !

Un rire franc suivit cette déclaration. Rire qui remonta quelque peu la commisure des lèvres de la jeune femme dans une timide tentative de sourire (bien que la phrase du dredeux l'aie fait passée de légèrement rose à rouge presque tomate mûre). Quand elle rencontrait une personne, ça allait. Mais autant de monde d'un coup...

Une petite brise passa sur ses vêtements désormais trempés par la neige. Elle frissona avant d'éternuer à plusieurs reprise. Un des hommes d'un âge déjà certain s'aprocha d'elle et lui posa une couverture sur ses épaules, lui offrant un sourire au passage.

-Nous sommes peut-être courreurs de jupons mademoiselle, mais sachez que c'est là la moindre de nos qualités. Par exemple, nous savons aussi être gentleman, de temps à autres.

La prenant gentillement par l'épaule tout en la lui frictionnant vigoureusement, il se dirigea vers l'auberge d'où provenait les rires. Une bonne partie des gens présents le suivirent et elle fut entrainée par le flux de la foule, Sey suivant derrière. Mais elle ne le voyait pas. Elle avait perdu son regard au milieux de cet amas de personnes. Toujours rouges jusqu'au oreilles, elle se détendit cependant, s'abandonnant à la bonne ambiance générale.

On l'installa à une petite table et Sey la rejoint après avoir fait le tours de toutes les personnes présentes, soit une bonne vingtaines de minutes. Entre temps, une serveuse était venue prendre sa commande et, bien que personne ne ce soit s'instalé avec elle à part l'homme qui l'avait amené, tous ceux qu'elle croisait lui souriaient d'un air avenant.

Quand Sey vint s'asseoir, elle discutait avec le vieil homme. Elle essuya d'un coup de langue la trace de chocolat qui lui cerclait les lèvres et, encore plus souriante et écarlatte que peu avant (entre autre à cause de la chaleur de la couverture et de la salle) elle se tourna vers Sey.

-Je disais à ce monsieur que je comptais prendre ma revanche contre toi lors de notre prochaine bataille de boule de neige.

-Ce à quoi je lui ai répondu qu'il lui faudrait beaucoup de patience et de chance pour y parvenir.

-J'y arriverais ! Je prendrais ma revanche, cher ami ! Cher ami dont je ne connais d'ailleurs pas le nom...

Dit-elle avant d'éternuer une fois encore.


Dernière édition par Kyana Nahal le Dim 12 Jan - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 17:34

Alors que Kyana et un des plus vieux amis de Sey étaient assis à une table, quelque chose de tout à fait normal, en somme, le jeune homme, lorsqu'il les rejoint, s'adossa à un mur, et se laissa glisser jusqu'à être assis en tailleur. Soupirant doucement, de joie, sans doute, il releva les yeux.

"Le nom d'ce vieil homme sénile est Eil. Je suis bien placé pour le savoir, c'est à moi que sa mère a demandé quel prénom aurait pu lui aller. Et c'est un autre de mes anciens élèves. Le seul qui n'a jamais quitté Aval. C'est dire s'il est aventureux."

Les trois dernières phrases avaient été prononcées sur un ton humoristique, et le vieil homme éclata de rire avant d'être pris d'une quinte de toux.

"En réalité, je ne suis son élève qu'à titre honorifique. Quand j'étais enfant, Sey passait tout son temps ici. Il ne voulait pas de nouvel élève, même si j'insistais tout le temps, et au final, un jour, il a fini par faire de moi son élève. Son élève en bonhomme de neige, pour commencer, puis en botanique, et maintenant, je suis le médecin du village... En fait, j'ai toujours connu Sey, même si à l'époque, il n'avait pas cette coiffure ridicule !"

Sey ne releva pas, mais afficha un air faussement outré avant de rabaisser la tête et de fermer les yeux. Eil... Il lui avait collé aux basques jusqu'à être un homme, et même après cela, il avait continué de l'aider peu importe ce qu'il faisait, tant qu'il ne fallait pas sortir de la vallée, bien sur... Sa mère était une brave femme, dont le mari était mort pendant une avalanche, et Sey avait donc hérité du double rôle de grand frère et de père à Eil, et à tous les autres enfants du village. Mais, il y'a cinquante ans, il avait quitté le village, et dix huit ans plus tard, il avait commencé à former Cheill. Peut être parce que leurs deux noms se ressemblaient, peut être parce qu'il ressemblait à Sieg... Un peu des deux, et rien de tout cela.

Sey y repensa soudain. Considérant le nombre de paradoxes temporels dans lequel était plongé ce monde, et qui expliquait pourquoi ses mères étaient toujours parfaitement en vie au fond de leur bordel luxuriant, Kyana avait peut être déjà quitté sa patrie depuis un an ou deux, dans cette temporalité. Il devrait se renseigner sur les cycles temporels et voir où ils en étaient, afin que, quand ils retourneraient à Eterna, l'époque ne soit pas altérée, et la durée qu'elle était partie coïncide bien avec la durée qu'elle avait vécue.

Heureusement qu'il avait encore toutes ses planches de calcul dans son chalet. Mais pour l'instant, mieux valait attendre ici que les réactions a propos de son retour se calment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 18:16

Elle sourit de toutes ses dents.

-Je proteste ! Cette coiffure lui va très bien !

-Ca, c'est parce que tu ne l'a pas connu avec de long cheveux flottant dans le vent. Un vrai bourreaux des coeur à cette époque.

Eil c'était exprimé sur un ton grandiloquant, fatastiquement taquin. Elle afficha une moue dubitative, pencha la tête en se massant le menton comme pour accentuer sa fausse réflexion déjà caricaturale avant d'inspirer puis de s'abstenir.

-Le problème, c'est qu'il est mon prof... Donc 'faut pas trop que je médise sur lui sinon ça va me retomber dessus à un moment...

Elle prit sa tête dans ses mains avant de se tourner vers lui, toujours le sourire au lèvres. De toutes les maladies contagieuses, le sourire que cet homme et ses proches transmettait était, sans aucun doute possible, la plus agréable. Etrangement, elle ne reprit pas son regard. Bien que la vue lui ai été accordé, elle ne connaissait que très rarement ses porteur aussi bien qu'elle l'aurait souhaité (Junui étant le seul contre-exemple, les autres échantillons qu'elle avait à disposition n'était que de rares voyageurs qui l'avaient amenés à Port la Rose) car, bien qu'elle ai pu décrire avec précision la manière dont ils observaient les choses, elle ne pouvait en aucun cas parler de leurs gestuelles, leurs démarches... Et même pire, de leurs expressions. Finalement, elle n'avait que peu d'images du sourire de Sey. Mais elle savait qu'il souriait souvent. C'était tout de même dommage de ne pas pouvoir recevoir ce qu'il lui offrait. Elle avait donc décidé de rester à l'extérieur de sa vision.

Dans un coin de la salle, une groupe de musiciens se mirent à jouer. Rapidement, un cercle se format au centre duquel de plus en plus de danseurs se rassemblaient. La jeune femme n'avait jamais vraiment dansé. Elle avait toujours adoré ça, pourtant. Mais elle avait souvent manqué d'occasions. Ou eu trop peur pour se joindre à un groupe de danseurs à cause de sa cécité. Un peu des deux. Mais surtout du deuxième.

Elle se leva, se glissa parmis le groupe de spectateurs. Pourtant, ça ne semblait pas sorcier et, parmis les gens qui était au centre du cercle, certain ne faisaient qu'enchainer deux trois pas de bases. Ils dansaient pour le plaisir de danser, pas pour exposer une quelconque technique ou quoi ce soit dans le genre.

Au son de la musique, emportée par la liesse générale, elle se mit à taper des mains en rythme. Puis, à taper doucement du pied.

"Mais pour cela, il faut danser."

Et après un instant d'hésitation, elle quitta ses chausures et elle entra dans le cercle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 18:39

Sans rouvrir les yeux, Sey sourit. Kyana devait déjà être en train de danser. Emportée dans la passion de tous ces gens, elle devait se sentir à son aise, plus que jamais, et oubliait de ce fait tout ce qui les menaçait. Tout ce qui la menacait. Aiden, le Traqueur, les Singularités Temporelles qui pouvaient faire qu'elle ne puisse plus jamais revoir Junui... Voilà pourquoi Sey détestait que ses élèves aient des attaches. Et voilà pourquoi il détestait les promesses, quand elles étaient irréalisables. Pour lui, Kyana ne reverrait sans doute jamais Junui. Elle ne l'oublierait pas, bien sur, mais... leur route les emmènerait sans doute à Eterna, tôt ou tard. Et, alors, s'ils devaient rencontrer Junui...

Sey espérait que ce ne serait pas le cas.

Se relevant, il quitta sans un bruit l'auberge, après un signe de tête en direction d'Eil. Arrivé dans l'air froid de la nuit, il ferma de nouveau les yeux quelques instants. Puis reprit sa marche vers son chalet. Ce dernier était un peu en dehors de la ville, mais a seulement quelques minutes à pieds, et Sey l'atteignit en bien moins de temps que ça. Entrant par la porte de derrière, comme il le faisait tout le temps, il dépassa les quelques pièces qui ne l'intéressaient pas, puis monta un escalier et s'arrêta. Lui même ne savait pas ce qu'il faisait là.

Sans chercher le moins du monde à être discret, il ouvrit la troisième porte du couloir, et entra dans la salle où il stockait toutes ses armes. Il attrapa un de ses sabres préférés, puis se mit en position de combat...

***

Il était incroyablement tard lorsque Sey entendit toquer à sa porte, et descendit les escaliers avant d'ouvrir la porte en grand. Eil et Kyana. Qui d'autre.

"Désolé de te déranger, mais j'ai pas tes clés."

"Tu les as, vieillard..."

Même cette réplique manquait de dynamisme.

"Tu es sur que ça va ?"

"Mes élèves me posent pas d'questions chiantes à c't'heure ci, t'sais..."

Eil sembla quelque peu surpris, puis recula doucement et Sey fit signe à la jeune femme d'entrer. Fermant la porte derrière elle, il alluma une lampe, puis reprit la parole.

"Désolé. J'avais besoin d'être seul. Je suis heureux d'être ici, mais tous ces voyages m'ont quelque peu fatigué, et je devais prévoir ton entrainement. Je t'ai préparé une chambre. Premier étage, deuxième porte à droite. Pas la troisième. J'aimerais que tu n'y entres jamais..."

Sey s'en voulait d'être aussi sinistre, évidemment, mais la menace du Traqueur, d'Aiden, et le fait qu'il doive tenir les promesses de son élève le fatiguaient... Mais cela passerait d'ici la fin de la nuit, sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 19:47

Kyana entra, saluant Eil d'un air désolé. Sey semblait... Fatigué. Véritablement fatigué. Bien qu'il lui ai indiqué ou se trouvait sa chambre, elle ne monta pas. Bien qu'il ai demandé, indirectement, de promettre qu'elle n'irait pas dans la troisième pièce et que, par conséquent, elle ne le ferait pas, elle ne promis pas. Elle avança vers une chaise, posa son sac à côté et s'assit sur le dossier. Le visage neutre de toute expression. Inhumainement neutre.

A deux mains, elle avait déterré le détachement ignoble dont elle avait pu autrefois faire preuve pour en afficher encore une fois le masque. A une grande différence que celui-ci, contrairement à l'ancien, laissait percer une profonde tristesse. Très discrète, filtré par un effort incalifiable. Elle avait mis de côté le mensonge avec Sey. Et elle le ressortait de manière héhonté sans savoir si c'était véritablement ce qu'elle devait faire. A la tristesse vint s'ajouter le remords.

Bien que différemment que chez les autres, ces sentiments percèrent dans ses yeux. Mais elle ne bougea pas. Il allait bien falloir que quelque chose se passe, que lui ou elle fasse quelque chose. Le temps passa ainsi, long. Très long. Et pour une fois, le silence fut pesant.

Elle finit par le briser, d'une voix calme et triste. D'une voix qui semblait vouloir le bercer.

-J'ignore ce qui se passe et je ne te demanderais pas de me le dire. Je sais ce qui ne va pas dans l'absolu, ou peu s'en faut, et ce qui ne va pas pour toi personnellement ne me concernera pas tant que tu n'auras pas décidé de m'en parler. Cependant...

Elle marqua une pause. Cependant quoi ? Elle avait envie de prendre toutes ses peines, de les expédier loin. Très loin, qu'il ne reste plus que Sey. Mais elle ne le pouvait pas. Elle ne pouvait même pas le soulager, ne serais-ce qu'un petit peu.

-Cependant je suis là. Je le suis et je le serais autant que tu l'as été. Au dela d'un professeur, tu es un ami, Sey. Tu veux sans doute me protéger autant que je veux te protéger et la différence entre toi et moi est que toi tu en as les moyens. Je doute que tu ais un jour besoin de mon aide lors d'un combat alors laisse moi au moins t'offrir le soutiens que je peux te donner. Il y aurra sans doute un temps pour mes peines et à ce moment là, j'y ferais face. Et je sais que tu seras là, puisque je ne pourrais pas l'empêcher. Sache que je suis là moi aussi, et que toi non plus tu ne peux pas l'empêcher.

Elle se leva, ramassa son sac et se dirigea vers l'étage. Avant de monter les escalier, elle se tourna vers le jeune homme.

-Je n'ouvrirais jamais la troisième porte... Jespère que tu pourras pardonner mes mots, Sey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 20:15

"Kyana. Attends."

Sey n'avait pas la moindre idée de pourquoi il lui avait dit d'attendre. Il ne savait ni pourquoi, ni ce qu'il allait dire par la suite. Il savait juste que... Kyana souffrait.

"... Combien... Combien de personnes penses tu que j'ai tué ? La réponse, c'est que... J'ai perdu le compte. J'ai fait le voeu de ne plus jamais prendre d'armes, parce que, peu importe à quel point je tenterais de retenir mes coups... Je risque de tuer. Tu ne sais pas ce que cela fait d'arracher la vie, encore moins de lui retirer... A la réflexion, je pense que la retirer est le plus douloureux. La mort prend petit à petit possession d'un être, tout cela parce que tu lui as ouvert la porte, et... Ce n'est pas accidentel, ce n'est pas un accident. Tu l'as voulu. Tu as voulu priver cette personne de sa vie. Tu n'es, au fond de toi, qu'un Tueur, et tu ne seras jamais plus que ça. Tu sauras juste te retenir, pour une durée plus ou moins longue. Mais au final, tu n'es plus humain. Tu ne l'as même jamais été.

Et pourtant... S'il le faut... Pour ton combat, je reprendrais les armes.

C'est tout ce que j'avais a dire. Bonne nuit."

Fermant les yeux, Sey sortit du chalet par la porte de derrière, grimpa sur le toit d'un bond, s'assit, en tailleur contre la cheminée, et laissa le sommeil reprendre ses droits sur lui.

***

Un bruit dans son dos réveilla Sey au milieu de la matinée. De la cheminée sortit une petite souris grise, que le jeune homme prit dans sa main. Il l'écouta couiner quelques instants puis hocha la tête. Elle avait servi d'yeux à Kyana et l'avait guidé jusqu'à sa chambre, d'une façon ou d'une autre. Il était temps pour lui de redescendre. Se laissant glisser sur le coté, Sey atterrit, dans un bruit discret de neige écrasée, et releva les yeux, faisant face à Kyana. Un sourire éclaira son visage.

"Qu'est ce que tu fais dehors à cette heure ci, sale gamine ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 12 Jan - 20:46

Elle monta, ouvrit la porte et la referma derrière elle, en silence. Un mouvement dans les pans de son pantalons attira son attention. Un petit rongeur, grimpait le long de sa jambe.

-Salut toi...

Elle sourit tristement mais la détermination transparaissait dans son regard vide. Elle ne laisserait jamais Sey alourdir ses peines pour elle. Jamais. Elle se débrouillerait, ferait son possible, ferait l'impossible. Elle ne le laisserait pas souffrir plus. Alors qu'elle tournait et retournait ses pensée, elle s'endormie.

***

Lorsqu'elle se réveilla, il faisait déjà jour. Et la souris était toujours là.

-T'as dormi à côté de moi ou bien ?

Elle s'habilla en vitesse. Ou pouvait bien être Sey ?  Il avait fermé les yeux avant de partir et elle n'avait pas pu suivre son cheminement. En bref, elle devrait le chercher. Sur cette conclusion, elle dévala les esclaiers, arrivant au rez de chaussé en dérapage. Puis, elle franchit la porte. Elle était pratiquement certaine qu'il n'était pas à l'intérieur, ou du moins, qu'il n'avait pas disparu à l'intérieur. Il pouvait être partout dehors. Alors, bon, un partout eneigé et potentiellement dangereux. Elle se contenterais donc du dehors autour de la maison.

Alors qu'elle mettait un pied dehors, sa compagne à quatre patte s'éloigna, l'obligeant à prendre le regard d'un oiseau. Sur le toit. Il était sur le toit. Souriant, elle fit le tours de la maison en pressant le pas. Soudain, Sey apparu devant elle. Elle sursauta, puis lui sourit de plus belle. Il ne la regardait pas encore.

-Qu'est ce que tu fais dehors à cette heure ci, sale gamine ?

Elle ocha la tête.

-Bonjour à toi aussi, vieux chnock. Bien dormi ?

Elle attendit sa réponse, fit un pas, passant derrière lui en lui écrasant la boule de neige qu'elle avait ramasser pendant qu'il regardait le sol dans son cou. Puis elle se précipita vers la porte.

-JE T'AVAIS DIS QUE J'AURAIS MA REVANCHE !

Elle éclatta de rire avant de se précipiter à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Lun 13 Jan - 18:13

Sey ne la suivit même pas. Il se contenta de sourire et grimper dans la montagne, comme si de rien n'était. Il aimait bien se promener là, quand il était de bonne humeur, comme c'était le cas ce matin. Étonnamment, sans doute, du point de vue d'un être extérieur, mais pour lui et Kyana, cela n'était que parfaitement normal. Et presque banal, en fait. Quoi qu'il en soit, alors que Zozio volait doucement au dessus de lui, pour le protéger, et qu'un cerf s'inclina sur son passage, Sey sifflotait doucement. Puis, arrivé à une hauteur convenable, il sourit, et commença à taper de la pointe du pied sur la neige. Cette fois, il s'arrêta au huitième coup, mais partit à une vitesse incroyable tout de même, entrainant derrière lui une avalanche de l'amplitude exacte qu'il voulait.

Le rez de chaussée du Chalet ne contenait rien d'autre que des meubles de toutes façons fixés dans le sol, et tout cela ne craignait pas l'eau. Kyana, si. Il allait bien plus vite que l'avalanche, et atteignit la maison en quelques secondes à peine. Entrant par la porte de derrière, il la laissa grande ouverte, puis passa à coté de Kyana, qui ne fit qu'entendre ses pas et sa voix, alors qu'elle s'élevait, triomphante.

"Je gagne."

Un instant, une fraction de seconde, sans doute pas plus, plus tard, Kyana entendit la porte de devant se fermer à clé, et Sey éclata de rire. Avant d'entendre le bruit caractéristique de l'avalanche entrer dans la maison, de voir la neige déborder sur les cotés, et de rouvrir la porte pour laisser un échappatoire à Kyana. Sur ces entrefaites, il sourit de nouveau, et se retourna vers le vieil homme qui venait d'arriver devant la maison.

"Bien le bonjour, Eil. Excuse moi pour hier soir, j'étais fatigué, mais, comme tu peux le voir, ça va mieux."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Lun 13 Jan - 18:36

Kyana sorti, trempée jusqu'au os. A la fois riante et exaspéré, son expression ne laissait aucun doute sur la fabuleuse frustration mêlée de joie qu'elle resentait. Elle alla jusqu'à Eil, lui prit sollennelement la main.

-Eil, Sauveur de ma pauvre petite carcasse mouillée parmis les sauveur, je te prends comme témoin.

Elle lui lâcha la main se tourna vers Sey toujours ce sourire faussement mécontent au lèvres.

-Je promets d'une manière plus ou moins véritable, sans croiser ni les bras, ni les jambes, ni les doigts que ce soit ceux des mains ou des pieds, qu'un jour je battrais ce fabuleux camarade lors de la plus fantastique de toutes les batailles de boules de neige qu'il n'ai jamais été donné à aucun homme encore vivant sur ce Monde de voir! Je ne sais pas combien de temps cela me prendra, mais dussès-je revenir d'entre les morts pour y parvenir, je le ferais !

Puis, achevant sa déclaration par une moue amusée, elle se tourna vers le vieil homme.

-Bonjour,au fait, Eil. Bien dormi ?

-Parfaitement. Et toi ?

Elle haussa les épaules en opinant du chef.

-Dis moi que tu viens me sauver de cette affreuse personne qui vient d'essayer de me tuer alors que je viens à peine de me réveiller....

Il fit non de la tête en souriant. Elle fit mine d'être déçue, soupirant bruyamment, avant de sourire en direction de Sey. Etrangement, depuis qu'ils étaient à Aval, elle se sentait bien. Malgré l'aveux du jeune homme. Malgrés ce qu'ils avait vécu et ce qui les menaçait encore. Elle était confiante et elle savait que ce qui pouvait advenir pouvait être uniquement bon. Après, il pouvait y avoir une ou deux exeption de temps en temps, quelque chose qui n'allait pas. Mais elle avait foi. Et pour une fois, elle ne doutait pas de pouvoir, en un sens, le protéger.

Elle avait changé, elle avait été changée. Et cela commençait seulement à porter ses fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Lun 13 Jan - 19:42

"De belles paroles, pour une gamine qui va passer l'après midi à déblayer la neige de ce chalet pendant que je vais faire les courses pour te nourrir. Eil, je peux compter sur toi pour la surveiller ?"

"Tu sais bien que tu peux toujours compter sur moi, Sey..."

Sans dire un mot de plus, levant juste la main en signe d'au revoir, Sey partit, ne se permettant de rire que lorsqu'il fut sur que plus personne ne pouvait l'entendre. Mais, en y réfléchissant, sur le chemin jusqu'au village, il se rendit compte d'une chose. Il n'avait aucune idée du régime originel de Kyana ? Mangeait elle de la viande ? Du poisson ? Ne se nourrissait elle que de baies, de fruits et de légumes ? Tellement de questions. Il n'aurait qu'à acheter de tout, cela ne posait aucun problème. Après tout, Harano n'était pas vraiment le genre d'hommes à laisser son meilleur ami sans argent.

***
Sey revint alors que le soleil atteignait son zénith. Et il eut la surprise de voir Eil, couché sur un rocher près de l'entrée de la maison, les yeux fermés. Il n'était pas mort, Sey pouvait entendre son coeur battre même alors qu'il était à trois mètres de lui, même si ce n'était qu'un battement faible, mais... Ce brusque changement rappela des choses à l'homme. Si lui était sans doute éternel, ce n'était aucunement le cas de ceux qu'il aimait. Cheill mourrait bientôt, Lisa avait encore du temps devant elle, mais elle mourrait, tôt ou tard, et... bien d'autres avant eux étaient déjà morts. Sey avait tenu dans ses bras chacun d'eux, au moment où ils fermaient pour la dernière fois les yeux, et... Bientôt, peut être, devrait il embrasser Eil une dernière fois.

Quand il n'était encore qu'un gamin, de quatre ou cinq ans à peine, il courait déjà après Sey, zozotant de tout son coeur pour l'appeller, et ce dernier tentait tant bien que mal de lui échapper le temps de faire une sieste, mais, au final... La relation entre lui et Eil était différente de celle qu'il entretenait avec ses élèves, elle même variant d'un élève à l'autre, mais Eil était particulier. C'était sans doute l'être auquel Sey s'était le plus attaché sentimentalement depuis la Guerre du Lorialet. Et il détesterait avoir à creuser sa tombe.

"T'en fais pas, j'suis pas mort. J't'ai toujours dit que j'mourrais pas avant toi."

"Ton métier t'aurait il confié le secret de la jeunesse éternelle ?"

"... Le secret pour vaincre le mal qui me ronge actuellement, en tout cas, oui..."

"... Qu'est ce qu'il te faut ?"

"Quelques fleurs, et une carcasse d'ours. Pour pouvoir récupérer tout ce qu'il me faut. Dans un premier temps."

"Et dans un deuxième ?"

"Il faut déjà que je voie si le traitement, jusque là, marche."

Sey releva la tête, regardant autour de lui, puis, entendant du bruit au fond du chalet, des coups de pelle donnés dans la neige -elle devait saboter son parquet, à grands coups maladroits, la garce !- il se mit à crier.

"Belle Kyana, prête à chasser de l'ours ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Jeu 16 Jan - 20:02

Putain de neige de merde ! Et Eil qui était sorti dehors, la laissant seule avec sa vision aléatoire... Souvent, elle se retrouvait aveugle avant de pouvoir emprunter les yeux d'un animal de passage. Elle grommelait (pourquoi ça finissait toujours "mal" pour elle ? Pourquoi ?) lorsqu'un petit être gris clair grimpa sur son épaule.

--Encore toi ? Salut ma belle.

La souris s'installa dans les plis de sa tunique, la regardant travailler. Elle sourit.

-Merci, tu m'aide vraiment.

Elle repris son labeur, râlant encore un peu, mais plus pour la forme qu'autre chose. Puis, Sey l'appela du dehors.

-Belle Kyana, prête à chasser de l'ours ?

Mettant sa pelle sur l'épaule, elle se dirigea vers l'extérieur. Elle s'appuya sur la cadre de la porte, laissant le rongeur monter sur le sommet de son crâne.

-Chasser l'ours ? pourquoi donc ai-je l'impression d'encore sentir un coup foireux venir ?

Eil se tourna vers elle en riant.

-Déjà baptisée ?

-Boh, juste un peu.

Un sourire enchanté étirait les lèvres de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Sam 25 Jan - 7:27

Sey s'adossa au mur du châlet, après avoir planté sa hache dans le sol. Après avoir établi une carte mentale des lieux, actualisée de par la position du cerf de tout à l'heure, il ferma les yeux tout en baissant la tête, ses dreadlocks cascadant sur ses épaules, tentant d'établir une trajectoire idéale lui permettant d'atteindre le plus vite possible ses proies, et chercher, puisque c'est de cela qu'il était question, ici, le cadavre d'un ours mort depuis peu. Il se refusait à tuer une bête aussi noble qu'un ours, même pour son vieil ami Eil. Même si Kyana devrait sans doute affronter une de ces bêtes, elle ne devrait pas le tuer. Plutôt, elle pourrait, mais Sey lui passerait un sermon tel qu'elle ne s'en remettrait jamais. Rouvrant les yeux en relevant la tête, le jeune homme prit de nouveau la parole.

"Tu te souviens des trois montagnes qu'on a vues hier, n'est ce pas ? De là où on était, celle a droite est celle où tu dois te rendre. Elle se situe à l'autre bout de la ville, alors je vais t'accompagner jusque là, mais ensuite, tu seras seule. Tu auras l'interdiction d'attenter à la vie du moindre animal, et tu ne devras te battre qu'avec tes poings. Si tu veux un entrainement armé, tu devras apprendre par toi même.

Dans la zone, en plus des Ours, tu trouveras probablement une population réduite d'oiseaux, de nombreuses ruches, et quelques rares renards et d'autres petits mammifères carnivores. Il est peu probable que tu te fasses agresser par des loups, mais si c'est le cas, grimpe à un arbre le plus rapidement possible.

En plus de la Souris qui t'a déjà adoptée, qui s'appelle par ailleurs Domino, je vais te prêter une belette que j'ai dressé. Elle comprend parfaitement les paroles humaines, et ira là où tu lui diras d'aller, y restera le temps que tu voudras, et te sera fidèle tant que tu la nourriras abondamment. N'oublie pas que ces bestioles ont une digestion durant moins de 3 heures, et qu'elles doivent énormément manger. Elle te sera extrêmement pratique, n'en doute pas un instant, mais ne l'utilise pas, surtout si tu comptes l'utiliser longtemps, sans l'avoir nourrie au préalable. Son nom, à elle, est Litill. Et, puisque tu ne sembles pas l'avoir remarquée, elle est actuellement debout a tes pieds, en te regardant de bas en haut. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Sam 1 Fév - 11:51

En effet, à ces pieds, Litill l’auscultait avec minutie. Reniflant l'air à quelques centimètre des jambes de Kyana, elle baladait son regard de bas en haut sur toute sa personne avec une attention et une curiosité frôlant le zèle. Quand elle sembla en avoir assez et qu'elle se recula une peu, Kyitana se baissa lentement. Arrivée à sa hauteur, accroupie, elle ouvrit les mains et, sans les lui tendre complètement, elle les lui présenta. Le petit animal renifla un instant le creux de se paume, dressé sur ses pattes arrière. Le souffle discret courrant sur sa main la chatouilla légèrement et elle sourit.

-Salut Litill.

Elle attendit que, de nouveau, l'animal en ai assez appris de son odeur et se recula un peu, la jeune femme se leva et se tourna vers Sey.

-Pourquoi diable veux-tu que je gravisse cette montagne pour aller me battre avec un ours ?

Il ne répondit pas.

*****

C'est donc après avoir attendu Eil qui était aller chercher un sac plein de petit morceaux de viande crue et reçu les dernières instructions de Sey que Kyana était partie, Litill courant allègrement à côté d'elle et Domino, nichée dans sa tunique, sur son l'épaule, Sey la guidant à travers la ville. Aval était un endroit magnifique, vivant, coloré. De temps à autre, ils croisaient une des personnes avec qui Kyana avait dansé. Un début de conversation s'amorçait mais Sey y mettait toujours rapidement fin et ils reprennaient leurs route.

Après un temps, la ville s'arrêta. Le monde des hommes se terminait brusquement, laissant place à un univers sauvage et libre seulement quelques mètres après la dernière maison. Oh, cela ne se voyait pas. Mais cela se sentait.

Devant eux, la montagne s'élevait. Fixant bien solidement le sac de nourriture à sa taille, jetant au passage un morceau de viande à Litill, elle se mit en marche.

Tout autours d'elle, la montagne dominait. Peu importe de quel côté elle pouvait regarder, il y avait toujours un pic rocheux qui l'écrasait de sa présence, un sommet qui veillait sur l'endroit et menaçait l'imprudente qui venait déranger la quiétude des lieux.

Dans la neige se traçait peu à peu leur piste. Dans cet univers blanc, silencieux, Kyana se sentait étrangère. Et pour une fois, cela l'agaçait. Elle ne voulait pas troubler le calme de ce lieu et les événement s'étant passés peu avant, dans la forêt, avaient été une bonne leçon.

-Litill, tu peux regarder autours de toi, en tournant doucement, s'il te plais ?

Le petit animal s’exécuta. Devant elle se trouvait un torrent gelé d'où l'eau suintait doucement. Quittant ses gants et s’accroupissant dans la neige, elle en recueilli un peu au creux de ses paumes et bu avant de se retourner vers la belette.

-Merci ma belle.

Elle avait bu, n'avait pas encore besoins de manger... Mais une question demeurait. Que pouvait-elle faire maintenant qu'elle était perdu au fin fond de la montagne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   Dim 2 Fév - 14:43

Sey était tranquillement adossé à un sapin, presque en haut du pic où se trouvait Kyana. Lorsqu'il l'avait laissée "seule", il avait tourné les talons, effectivement, et semblait se rediriger vers le village, mais Kyana aurait du se douter qu'en réalité, Sey ne l'aurait jamais laissée seule dans une montagne potentiellement aussi dangereuse. Il ne la surveillait pas, mais, son casque sur le crâne, et la mini-caméra qui servait d'oeil droit à Litill activée, il voyait exactement la même chose que la jeune femme... C'était définitivement une chance que Sey ait trouvée la belette, gravement blessée à la tête, dans un champ. Il l'avait soignée, mais son oeil désormais unique lui suffisait à peine pour voir autant qu'avant, et, livrée à la nature, elle serait morte en quelques heures, simplement par la faim, ou parce qu'un quelconque prédateur l'aurait attaqué.

Mais Sey n'était pas sans ressources. Après un rapide aller retour à NY978, il avait ramené une caméra qu'il avait légèrement modifiée, et sur laquelle il avait greffé des parties biologiques. Le temps que la belette s'habitue à son oeil, Sey l'avait nourrie avec de la viande où était cachée des immuno-supresseurs, pour éviter tout rejet, et, après un mois, il avait fini par appeler Harano pour que ce dernier dissimule la vraie nature de cet oeil et modifie les cellules de l'oeil bioniques pour qu'elles ne soient pas rejetées par Litill. Et finalement, la belette avait pu de nouveau voir, mais avait refusé de quitter Sey. Parmi tous les animaux que Sey élevait, elle était, assez paradoxalement, une des plus importantes et des plus respectées. Djonn, lorsqu'il l'avait rencontré, avait dit que les autres animaux la nommaient "Princesse", et ce surnom lui était resté.

Mais Sey n'était pas là simplement pour ça. Dans une autre fenêtre, il ne voyait pas la vision de Kyana, mais l'enregistrement de plusieurs "animaux", des robots dont l'aspect avait été modifié par Harano, encore, et qui avaient pour but de patrouiller dans la forêt. Ainsi, le jeune homme pouvait savoir à tout instant qui arrivait ou repartait, et était au courant de chaque menace. Mais, malgré quelques traces occasionnelles appartenant sans doute au Traqueur Adromique, il n'arrivait absolument pas à trianguler sa position, ni même à savoir s'il était encore là... Et cela était troublant au plus haut point... On pouvait même logiquement se demander si...

Le Traqueur était il un Mâne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Apaisement [Kyana : Quête principale n°5]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bonne fête Kyana
» Kyana [Chevalière D'Émeraude]
» Elle n'y échappera pas... [PV-Black & Sorrow]
» Zanaelle
» Est-ce un avion? Est-ce un oiseau? Non, c'est... (PV Kyana Mayers) (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Aval :: Solo :: Aval-