Année 1053 de la troisième ère dite Askaärienne. Le monde est en proie aux anomalies spatio-temporelles et les continents sont en guerre. Incarnez le personnage dont vous rêvez et tentez de devenir le nouveau héros d'Aether, ou bien son destructeur.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionCalendrier

 

 Tremblement. [Kyana °1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   Jeu 28 Nov - 20:43

Alors qu'il rentrait, la jeune femme du comptoir releva lentement la tête et, alors qu'elle semblait reconaître Sey, elle se jeta à son cou. Après une brêve introduction au dialogue (Kyana inclina la tête à la mention de son nom) le jeune se fit gentillement houspiller. Kyana délaissa la conversation à ce moment là pour s'intéresser aux alentours, laissant traîner ses oreilles dans les coins perdus de l'endroit. Enfin, aussi perdus que possible vu qu'elle ne bougea pas. Beaucoup de voix de femme, quelques unes d'homme mais rares dans ce hall. Et généralement, elle n'y restaient pas longtemps et s'enfuyait à l'abris des regards indiscrets, non sans compagnie.

La jeune femme fut tirée de ses pensées par le départ de Sey. Elle lui emboita le pas, adressant un dernier sourire, plus conventionel qu'autre chose à la réceptioniste. A travers Ses yeux défilaient des femmes, toutes très belles, aucune ne démentant la nature de l'endroit. Et Sey semblait toutes les connaître. Elle l'aurait juré au ton de sa voix. Et elle...

Et bien, la jeune aveugle avait à vrai dire un regard assez détaché sur ce lieu qui méritait pourtant son attention de par sa singularité. Peut-être était-ce parce qu'elle le voyait à travers les yeux du jeune homme, mais ce hall, ces murs qui auraient du être le reflet d'une réalité bien trop sombre semblait chaleureux. Ils l'étaient même. Loin d'être un lieu de débauche, c'était un havre, un endroit d'accueil pour les hommes en errances. Mais elle, elle gardait ce recul presque malsain, cette non implication dans l'instant présent sans la moindre gène.

Ils marchèrent jusqu'à un escalier deux rampes. Cinq portes. Cinq femmes.

Autant toutes celles qu'ils avaient croisé avaient une préstance indéniable, autant ces femmes-ci... Ces Femmes-ci portaient en elle toute la noblesse des reines. Kyana n'avait jamais été vraiment sensible à la beauté physique mais elles dégageaient une aura, une présence qui forçait le respect.

-Petit con, comment as tu osé ne pas nous rendre visite ?

La voix glissa dans l'air, se mêlant à lui pour danser avant d'arriver à ses oreilles.

-J'étais occupé à sauver cet établissement en le protégeant de brutes épaisses dans votre genre, mais avec des couilles, désolé...

A cette réplique succéda un rire doux et partagé. Elle vinrent les unes après les autres embrassé celui qui semblait être leur fils. Kyana senti leurs regards posés sur elle. Elle fit couler celui de la première en elle, se débarassant de la sensation d'insinifiance qui s'emparait d'elle. Elle renouvela le processus pour la deuxième. Avec de plus en plus de difficulté elle y parvint pour la troisième. Et échoua à la quatrième, et quand la dernière posa ses yeux sur elle, elle frissona.

-... Non, Mamans, Non. Kyana, je te présente mes mères. En réalité, je ne sais pas si l'une d'elles m'a réellement porté en elle, mais je sais que toutes cinq m'ont élevé, et je les aime toutes autant... Mamans, je vous présente Kyana... Ne vous fiez pas aux apparences, elle est bien moins aveugle qu'elle ne voudrait le laisser croire. Et elle se bat très bien !

Elle resta muette. Toute l'indiférence dont elle avait fait preuve venait de voler en éclat.

Puis, se ressaisissant tant bien que mal.

- Je pense que Sey a tout dit. Même s'il est trop élogieux... Quand au fait que je ne soit pas aveugle, je pense au contraire l'être encore trop. Voire même, j'en suis maintenant sûre. Et je vous remerci de me l'avoir montré.

Elle inclina légèrement la tête, presque sollenelement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   Jeu 5 Déc - 20:36

Sans répondre à la jeune fille, les cinq femmes s'inclinèrent avec une simultanéité magnifique, avant de s'exprimer d'une seule voix.

"C'est toujours notre plaisir de montrer aux jeunes femmes la réalité."

Sey ne put s'empêcher de rire doucement avant de se retourner, gêné auprès de Kyana, mais sans cesser de sourire. Oh, comme il aimait cet endroit... Il lui semblait que, peu importe où il allait, les montagnes qu'il gravissait, les paysages qu'il contemplait, jamais il n'apprécierait rien de plus que ce manoir discret d'apparence, mais si riche, intérieurement, que ces colonnades sur lesquelles, torsadées, venaient se plaquer, différentes couronnes de fleurs à l'odeur enivrante, des bougies à la senteur forte, jamais il n'apprécierait quoi que ce soit de plus que ces escaliers, qu'il avait tant de fois gravi, comme si c'eût été la plus grande fierté que l'on puisse avoir...

Il ferma les yeux. Maintenant, ce n'était plus comme avant. Il savait ce qu'il y'avait en dehors de ces murs, et savait que ce n'était plus à Elles de le protéger. Son sourire avait disparu, dorénavant, remplacé par un plissement indiquant la contraction de ses machoires, et ses poings tremblaient légèrement, dans un mélange de rage et de détermination... Lorsqu'il se retourna pour faire de nouveau face à ses mères et Kyana, ses traits s'étaient légèrement durcis.

"Mamans... Où est Colombe?"

Dès qu'il eut sa réponse, Sey demanda à Kyana de l'attendre, et courut en direction d'une colonne, la grimpa en quelques prises, passa a toute allure au dessus de la balustrade de l'étage, et se dirigea vers une porte, qu'il ouvrit sans hésitation. Il savait que, si Kyana tentait de le suivre, ses Mères feraient tout pour l'en dissuader... Il avait besoin de voir Colombe, et elles le savaient... Encore fallait il que Kyana le comprenne... Ralentissant, il s'arrêta devant une tenture tendue au dessus d'un lit, et tomba à genoux. Un sanglot secoua ses épaules, alors qu'une douce voix, bien qu'extrêmement faible, commençait à parler.

***

Quelques minutes, quelques heures ? Sey n'en avait aucune idée. En redescendant l'escalier, épaules baissées, pour arriver face à ses Mères, il faillit trébucher plusieurs fois, et les femmes allèrent l'aider à descendre les dernières marches. Il sembla à Kyana qu'un murmure venait de traverser les lèvres de Sey, mais elle était trop loin pour l'entendre. Après quelques secondes, Sey sembla cependant se remettre et, bien que la douleur et la tristesse pouvaient encore se lire dans ses yeux, il souriait, avec un engouement difficilement imitable, à Kyana.

"T'es une grimpeuse, notre escapade sur les toits me l'a prouvé ! Maintenant, il est temps pour toi de rencontrer Notre Maître à Tous ! Les Montagnes D'Askaär ! On prendra le bateau -enfin, il serait plus exact de dire, on prendra un bateau- en direction de Bazzer, où je te donnerais quelques conseils pour courir plus efficacement, puis on marchera jusqu'à Aval, quitte à affronter quelques brigands entre temps ! De là... Eh bien, on avisera ! Qu'en dis tu, belle Kyana ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   Sam 7 Déc - 15:14

Elle lui rendirent sa politesse toutes ensembles, d'un seul et même mouvement. Puis, d'une même voix elles lui répondirent. Kyana sourit. Quoi qu'elle puisse en dire, ce lieu était étrangement beau et accueillant.

Alors qu'elle songeait à cela, quelque chose changea. A travers les yeux de Sey, elle sentait une tension, celle que l'on exerce lorsqu'un crissement de dent entraîne un froncement de sourcil.

-Mamans... Où est Colombe?

A ces mots, Kyana se tint prête à repartir mais la demande de Sey l'en dissuada. Elle ne le suivrait pas, ce qu'il avait à faire et ce pourquoi il le faisait ne la regardait en aucun cas. Aussi, quand l'une des mères se tourna vers elle (alors qu'il s'était élancé dans l'escalade d'une colonne, puis de la balustrade) comme pour s'assurer qu'elle ne le suivrait pas, Kyana haussa les épaules.

-Je n'ai pas à le suivre et même si je le voulais, j'aurais bien du mal et il aurait disparu avant même que je ne sois arrivée à la colonne.

Elle hocha la tête, plus pour elle même qu'autre chose. Oui, elle n'avait pas à le suivre. Son regard se fondit de lui même dans celui d'une des femmes. Elle observa rapidement l'endroit, du moins, autant qu'elle le lui permettait et finit par conclure que le mieux était de s'asseoir là où elle était. Ses yeux blancs braqué droit devant elle, elle conservait son dos droit, les jambes en tailleurs.

-Et vous, mesdames, je suppose que vous avez des noms ?

****

Lorsqu'il revint, il titubait. Elle allèrent le soutenir et Kyana attendit qu'elle soient passé pour se lever. Debout, Ses yeux à elle fermés, elle le vit, épaule basse, à travers les pupilles qu'elle n'avait pas quittés. Il murmura. Ses paroles ne lui parvinrent pas. C'était sans importance, elle ne lui étaient pas destinées.

Après quelques instant, le sourire lui revint alors qu'ils s'avançait vers elle. Elle lui sourit en échange.

-T'es une grimpeuse, notre escapade sur les toits me l'a prouvé ! Maintenant, il est temps pour toi de rencontrer Notre Maître à Tous ! Les Montagnes D'Askaär ! On prendra le bateau -enfin, il serait plus exact de dire, on prendra un bateau- en direction de Bazzer, où je te donnerais quelques conseils pour courir plus efficacement, puis on marchera jusqu'à Aval, quitte à affronter quelques brigands entre temps ! De là... Eh bien, on avisera ! Qu'en dis tu, belle Kyana ?

-Que je me demande pourquoi tu veux absolument me faire quitter l'horizontalité de plancher des vaches qui me convient très bien pour je ne sais quelle verticalité vertigineuse. Mais ok, je marche.

Elle soupira. Malgré tout, elle l'aimait bien. Sans doute parce qu'il était le premier à se moquer éperdument de son infirmité (un peu trop même). Elle lui donna un petit coup de poing sur l'épaule, sourit comme une gamine et alla récupérer son sac.

-Par contre, je te préviens, pour le bateau, j'ai presque pas de thune.

Puis, voyant que le jour filtrait:

-J'attends vos instructions, patron. On part quand vous voulez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   Ven 20 Déc - 13:58

"C'est donc maintenant qu'on se sépare, mamans ! Mais je reviendrais, vous seriez pas foutues de survivre sans moi... Prenez soin de vous et n'oubliez pas... Je vous aime autant que vous m'aimez."

Sur ces paroles, Sey se retourna et partit, suivi de la jeune femme. Il était content d'avoir ainsi rendu visite à sa vraie famille, même si ce n'était qu'un instant très court, et que la vision de Colombe l'avait assez violemment abattu... Mais tel était le destin de Sey. Et il le porterait jusqu'à sa mort et son accomplissement. Ces pensées sordides et fataliste ne l'empêchaient pourtant pas d'arborer son sourire de coutume, voire de siffloter en quittant le bâtiment, après avoir fait ses adieux à la jeune femme de l'accueil. Il retournait à la ville, et, si ce n'était pas son foyer, c'était sa Patrie. Souriant de toutes ses dents, il vérifia que de nombreuses personnes regardaient dans leur direction, puis retira le carré de tissu orange de son pantalon, le plia, et s'en servit pour se bander les yeux. Alors, il fondit sur un mur, trouva une prise incroyablement fine, se propulsa vers une autre, qui par chance -par chance, réellement?- était plus épaisse, et il monta encore, jusqu'à grimper sur un toit, où il se débarrassa de son handicap.

"Ce n'est pas la cécité qui t'empêche de grimper. C'est les limitations que tu imposes à ton corps. A quel élément es tu affilié, belle Kyana ? Je suis un être de Feu, et j'ai toujours été sur que c'était le plus fluide des éléments, mais, si j'ai raison et que tu es une Tellurique, tu devrais t'en tirer encore mieux que moi... Allez, viens, on a du chemin à faire pour aller jusqu'au port !"

De la même façon que l'autre fois, ils traversèrent la ville, courant et sautant de toits en toits, et Sey s'éblouissait de voir Kyana progresser aussi vite. Il doutait qu'elle puisse un jour rivaliser avec lui, cependant, considérant le fait que lui même ne cessait de s'entrainer, mais c'était sans doute la meilleure élève qu'il pouvait avoir... Mais sans doute aussi la plus agaçante, tant elle était attachée à ce maudit sol. Pour Sey, le Sol avait toujours été un endroit ennuyeux. Les gens s'y croisaient, sans faire attention les uns aux autres, et ils avaient bien raison, puisqu'ils étaient tous semblables... L'uniformisation, voilà ce que regrettait le plus l'Idéaliste jeune homme... Enfin, lorsque la silhouette du port se détacha de l'Aube naissante, Sey se retourna.

"Tu n'as pas d'argent, hein ? La traversée en bateau jusqu'à Bazzer coute très cher, et t'as pas le pied marin, j'en doute pas un instant... Bref, j'ai pas d'argent non plus. On va donc faire un truc simple. T'as déjà joué aux dés ? Non ? Tant mieux, c'est moi qui vais jouer. Et c'est toi qui sera mon pari. Et en échange, le pari de mon adversaire, ce sera un voyage gratuit à Bazzer. Ca t'va ?"

Sey n'avait jamais autant souri.

[A toi de raconter la rencontre avec les parieurs, ma grande =D]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 66
Pièces : 690
Date d'inscription : 15/10/2013
Localisation : Derrière ton iris

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
200/200  (200/200)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   Dim 22 Déc - 8:49

-C'est donc maintenant qu'on se sépare, mamans ! Mais je reviendrais, vous seriez pas foutues de survivre sans moi... Prenez soin de vous et n'oubliez pas... Je vous aime autant que vous m'aimez.

Kyana adressa un signe de tête aux cinq femmes avant de suivre le jeune homme. Ils se fondirent dans la rue et, alors que le nombre de personnes prêtant attention à eux atteignait un certain nombre le jeune homme saisit le tissus orange et elle fut expulsée de Son regard. Prenant celui d'un des passants, elle le vit yeux bandés courir droit vers un mur, s'élancer, le gravir en deux prises qu'elle n'avait même pas soupçonné avant qu'il ne les utilise. Puis, il continua ainsi jusqu'au toit. Au milieu des deux trois 'il est fou' prononcé par la foule, elle resta silencieuse tant ce qu'elle pensait était un vague mélange de quoi, qui, comment, pourquoi, d'où, mais.... PUTAIN !

Il se débarrassa du bandeau mais elle resta dans les yeux d'un autre: elle était trop loin pour pouvoir retourner dans ceux de son Hôtes.

-Ce n'est pas la cécité qui t'empêche de grimper. C'est les limitations que tu imposes à ton corps.

A ses mots, elle croisa les bras comme une gosse mécontente, affichant un moue de six pieds de longs. Elle, s'imposer des limites ? Ridicu... Ouais. Pas tant ridicule que ça en fait....

-A quel élément es tu affilié, belle Kyana ? Je suis un être de Feu, et j'ai toujours été sur que c'était le plus fluide des éléments, mais, si j'ai raison et que tu es une Tellurique, tu devrais t'en tirer encore mieux que moi... Allez, viens, on a du chemin à faire pour aller jusqu'au port !

Elle décroisa les bras, les laissant tomber sans les retenir. Encore grimper ? Mais...! Oh et puis zut. Elle essaya de se souvenir des prises qui lui avait permis d'arriver en haut mais un problème restait: il était bien plus grand qu'elle... Tant pis, elle se débrouillerait.

Elle s'avança vers le mur, appuya le tranchant de son pied contre et le monta lentement le jambe. Dés qu'elle sentit une pierre qui dépassait, elle la passa et rabaissa son pied. Avec de l'entrainement, elle pouvait arriver à grimper comme ça. Avec de l'entrainement. Parce que chercher ses prises à tâtons, en équilibre sans avoir la musculature d'un grimpeur, ça demande beaucoup trop d'effort et c'était relativement désagréable. Aussi, elle arriva en haut via les conseil de Sey. Ceci fait, ils repartirent pas les toits. La jeune femme hésitait encore beaucoup, trébuchait souvent et rechignait un peu sur les saut que son guide lui imposait mais elle suivait un peu mieux que la première fois. Ils allèrent ainsi jusqu'à ce que le port soit en vue. A ce moment là, le jeune homme se retourna.

-Tu n'as pas d'argent, hein ? La traversée en bateau jusqu'à Bazzer coute très cher, et t'as pas le pied marin, j'en doute pas un instant... Bref, j'ai pas d'argent non plus. On va donc faire un truc simple. T'as déjà joué aux dés ? Non ? Tant mieux, c'est moi qui vais jouer. Et c'est toi qui sera mon pari. Et en échange, le pari de mon adversaire, ce sera un voyage gratuit à Bazzer. Ca t'va ?

Elle soupira, affichant encore la mine boudeuse et renfrognée dont elle avait le secret.

-De toute façon, en admettant que ça m'aille pas, ça change quelque chose ?

Malgré la tête qu'elle tirait, sa voix était enjouée. Ouaip, ça changerais rien.

-Je vous suis, Patron.

Il partit devant. Elle le suivit. Il bifurqua dans une ruelle pas tout à fait aussi sombre que celle qu'ils avaient arpentées la vieille au soir puis il amorça la descente. Ils suivirent la rue en direction d'un croisement. A ce croisement il y avait un bar. Et dans ce bar, il y avait des marins.

Sey entra. Elle ne le lâcha pas. L'intérieur était vaste et, surtout, plein à craquer. Les serveurs devait se faufiler entre les gens debout et les tables, ces traîtresses cachés derrière les soûlards qui vous cueillaient à la ceinture si vous ne faisiez pas attention. Et entre une table en bois lourd et votre bassin, c'est la table qui gagne. Cependant, le jeune homme se mouvait sans difficultés aucunes dans la masse humaine du lieu, en direction du fond de salle. Là, à une table, était assis un homme assez imposant, large de carrure, aux mains caleuses et à la barbe grasse, chargée de sel et d'embrun. Le Grimpeur lui sourit, échangea quelques paroles avec lui, lui expliquant de quoi il retournait. L'homme se tourna vers Kyana, la toisa du regard, l'examina de haut en bas puis, un expression unique et impénétrable, il fit signe à Sey de s'asseoir. Kyana allait faire de même lorsqu'il se tourna vers elle.

-Il n'y a que les parians à cette table. Toi, t'es une mise. Est-ce que je demande à mon rafiot de venir s'asseoir ? Non. Toi c'est pareil. Tu reste debout.

Elle fronça les sourcil. Qu'elle homme charmant. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Messages : 154
Pièces : 2674
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Caractéristiques, classe et niveau ::
Points de Vie:
0/0  (0/0)
XP:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   Dim 22 Déc - 16:30



[LE RETOUR *danse irlandaise*]

Sey sourit en se penchant en arrière. Croisant les jambes avec une classe assez incroyable, bras croisés derrière la tête, il n'accorda même pas un regard à Kyana. Et personne ne sembla remarquer un instant que, bien qu'aucune partie de son corps ne touche le sol, sa chaise ne reposait plus que sur deux pieds. Il semblait parfaitement joyeux, et pourtant, il attrapa la chope du joueur, remplie d'une bière rance, et, dans le bazar sonore régnant dans le bar, il la jeta contre le sol avec violence afin d'imposer le silence. Des éclats de verre volèrent à travers toute la pièce pendant que le liquide ocre coulait sur le plancher et qu'une jeune serveuse se précipitait pour nettoyer. Sey lui présenta ses excuses avant de lui jeter une pièce d'or, démentant totalement sa déclaration d'être fauché comme les blés, puis, revenant à son air joyeux, prit la parole dans le silence glacial qui dominait depuis quelques instants.

"Pourtant, mon grand, tu ferais bien d'inviter ton bateau à s'asseoir avec nous. La fille m'appartient encore, et tant qu'elle m'appartiendra, c'est moi qui décidera d'où elle sera. Elle sera donc assise, et si ça t'plait pas, je t'rappelle que je suis pas le dernier des combattants... Je sais, toi non plus, mais j'en ai rien à foutre, on sait tous les deux qu'il me suffirait de te casser la gueule et d'aller sur les ports éclater tes marins avant d'piquer ta putain de coque de noix pour me barrer et te laisser avec tes dés puant l'alcool. Alors elle s'asseoit, tu lances les dés, et tu fermes ta gueule."

Le silence retomba, pas un gramme moins lourd que précédemment. Sey fixait tranquillement son adversaire, qui le regardait avec une haine tangible, et le duel de regard continua ainsi une bonne minute. Pourtant, lorsque le loup de mer ivrogne détourna le regard, Sey fit signe à Kyana de s'asseoir pendant que l'homme commençait à parler.

"On va faire un Killer. Tu connais les règles, Fils de Pute ? Evidemment que oui, t'es un Rat... J'ai que trois dés, alors on va faire ça en trente points. T'es prêt ?"

Sey n'accordait aucun intérêt à ce que pouvait dire l'Ivrogne, il connaissait déjà le résultat. Cela ne l'empêcha pas de jouer, en mimant à la perfection un sentiment adapté à chaque lancer de dé, sans même se fendre d'un sourire lorsqu'il finit par perdre, comme il l'avait prévu. Au contraire, il se leva, exigea une revanche, et lorsque l'autre refusa, il mit sa propre vie sur le plateau de jeu. Alors, ce dernier accepta. Sans surprise. Et, sans surprise, il perdit encore. Si l'homme avait été intelligent, il se serait méfié, et pourtant, il se contenta d'exploser de rire, agitant sa bedaine grasse... et de leur ordonner de se lever.

Des heures plus tard, après que l'ivrogne eut fait la fête, il ordonna à ses deux esclaves de le suivre, les emmena jusqu'à son bateau, où ils furent fouillés intégralement puis jetés au fond de la cale.

Sey se retourna en direction de Kyana, lui sourit, et lui murmura :

"J'ai jamais perdu aux dés !"

Suite => Ondoiement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tremblement. [Kyana °1]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tremblement. [Kyana °1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves
» Bonne fête Kyana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imaginary Rebirth :: Port la Rose (XVIeme) :: Solo :: Faubourgs-